Blogue, Isa Belle, Maman etc / 2018-01-09

Ma fille, je te souhaite de te casser la gueule

Je t’aime de tout mon coeur, ma petite géante, mais…

Bien oui, je veux que tu te fasses mal.

Je veux que tu reviennes à la maison de l’école en pleurant parce que Mélodie t’a dit qu’elle ne voulait plus être ton amie.

Ou que tu obtiennes une mauvaise note à ton examen de mathématiques.

Que tu sois la dernière choisie dans une équipe en éducation physique.

Ou que tu te fasses achaler par une gang de filles à l’heure du lunch.

Je veux que tu sois en amour par dessus la tête avec ton premier chum, que tu penses que c’est l’homme de ta vie et qu’il finisse par te briser le coeur.

Ou que ta coloc parte en te laissant l’appart à payer à toi toute seule.

Que tu sois refusée dans le programme dans lequel tu as appliqué au Cégep.

Ou que tu boives trop à un party et que tu sois malade toute la journée le lendemain.

Je veux que tu te casses la gueule. Que tu aies de la peine. Que tu souffres.

Que tu tombes.

Pour que tu te relèves! Fière!

Pour que tu réalises que ce n’est pas si difficile dans le fond! Et que tu aies un peu moins peur de tomber par la suite.

J’ai eu peur de tomber presque toute ma vie. Peur d’avoir mal. Pourtant, j’ai enduré le mal dans ma vie pendant des années, en pensant que c’était ça, le bonheur! Juste parce que je ne voulais pas faire le grand saut!

Ces dernières années, je me suis cassée la gueule. Solide.

Et c’est parce que je suis tombée et que je me suis relevée, quand même plus facilement que je le pensais, que j’ai compris que j’étais forte. Que j’étais capable. Que j’avais une résilience insoupçonnée cachée au fond de moi.

Que j’ai compris ce qu’il fallait que je fasse pour être heureuse. Enfin! À travers la souffrance endurée pendant des années et tous les changements qui sont survenus dans ma vie, et dans la tienne par ricochet, j’ai appris à connaître la personne que je suis. À avoir confiance en moi. Et à me respecter.

Si ces événements n’étaient pas arrivés, je n’aurais jamais compris!

Ça m’aura pris près de 40 ans! Quand même! Mais aujourd’hui, malgré les embûches que la vie m’envoient parfois, je savoure pleinement mon bonheur.

Tu vois, je sais bien que c’est un peu contradictoire, en tant que maman, de te souhaiter d’avoir mal.

Je suis la personne qui est supposée te protéger quoi qu’il arrive. Une des personnes en qui tu as le plus confiance. Dans mon coeur, dans mes tripes, je n’ai pas envie que tu aies de la peine et que tu souffres. L’instinct maternel, c’est fort en titi!

Pourtant, ma tête, elle ne pense plus comme ça…

Les premiers mois après notre séparation, à ton papa et moi, j’ai voulu te protéger. Tu avais mal, et tu sais, quand tu as de la peine, j’ai automatiquement le coeur qui se remplit de larmes. Je t’ai enrobée dans un cocon d’amour pensant que tu passerais plus facilement au travers de l’épreuve ainsi.

Maintenant, je réalise que si je veux être une bonne maman, il faut que je brise le cocon. Et que je te laisse faire tes expériences. Bonnes ET mauvaises.

Personne n’a une enfance parfaite. Les épreuves forgent les adultes que nous sommes aujourd’hui.

Mais, je ne te laisserai pas aller seule dans la jungle comme ça! Au lieu de te tenir loin du lion, ou pire, de vouloir l’affronter à ta place, je vais te laisser combattre! Mais je vais te donner toutes les armes nécessaires pour devenir toi-même une lionne:

Je vais t’apprendre à être forte.

À avoir confiance en toi.

À t’affirmer! À exprimer tes sentiments de la bonne façon.

Mais aussi à être indifférente quand il le faut. À lâcher prise.

À TE respecter et respecter les autres.

À ne pas endurer une situation où tu n’es pas bien.

À trouver des solutions toi-même à tes problèmes.

À faire confiance à ton instinct!

En fait, je vais t’enseigner, au travers des épreuves, à ne pas avoir peur de celles-ci. Et à devenir une adulte pleinement heureuse et confiante.

J’espère que tu comprendras avant tes 40 ans!

Finalement, sache qu’à chaque fois que tu auras de la peine, parce que ton chum t’a laissée ou que Mélodie n’est plus ton amie, je serai là pour te consoler. Jusqu’à ce que tu décides de te relever!

Et qu’à toutes les fois, mon coeur de maman aura autant de peine que toi.

Je t’aime, ma petite lionne! xxx

Share:

Isa Belle

Comment

  1. Suzie Tremblay

    Trop touchant !
    Trop vrai!
    Trop moi et ce que je vis , avec mes deux filles!!!!
    On veut tellement leur bien que quand on fait pas attention, on ne les laissent pas « apprendre » !
    Merci beaucoup de ton partage!!!
    Suzie xxx

    12 . Jan . 2018
    • Isa Belle

      Merci ma belle Suzie! On est de bonnes mamans! ❤️

      12 . Jan . 2018

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *