Blogue, Isa Belle, Matante Isa, P'tite vie de prof, Prof etc / 2018-06-18

Oui, mais tu as deux mois de vacances!

Après quelques années à enseigner, tu as dû entendre cette phrase presque aussi souvent que tu as répété à tes élèves qu’il fallait mettre un mautadine de point à la fin d’une phrase:

«Oui, mais toi, tu as deux mois de vacances!»

Matante Isa l’a entendue elle aussi, tsé! Des millions de fois.

Souvent, lorsque tu parles des difficultés que tu as avec certains élèves, du temps que tu dois passer à la maison à travailler, du stress que tu vis à l’approche des bulletins, des réunions de parents tard le soir, de la planification préparée pendant des heures qui fout le camp pour une urgence, tu te fais répondre simplement, avec un petit sourire en coin:

«Euh… Deux mois de vacances, la grande! Deux mois de vacances

On dirait des fois qu’on n’a pas le droit d’être fatiguée, au mois de février, parce que dans quatre mois, on sera en vacances pour huit semaines… Non?

Oui, on ne travaille pas deux mois par année. Oui, on est chanceuse en titi!

Oui, on en a besoin.

Oh! On n’a jamais dit que que les autres n’en ont pas besoin eux aussi! Il n’y a pas que notre métier qui est difficile. Ça, on le sait tellement!  

Mais quand on te dit que tu devrais tout endurer 10 mois par année parce que tu as deux mois de vacances, ça te donne l’impression que l’on pense que tu fais exprès d’avoir ce break-là.

Qu’est-ce que c’est la vie de prof au juste? Clique ici pour le savoir!

«On sait bien, vous les profs, vous êtes en vacances à l’année, ou presque…»

Des fois, tu as l’impression que la population non-enseignante pense que tu passes l’été sur ton patio à boire des margaritas en criant à tout le monde, ta famille, tes amis, tes voisins, la petite madame que tu croises le mardi après-midi à l’épicerie, que TOI, tu es en vacances!!!« 🎝Na na na na naaaaaa!!!! 🎝»

Il y a même un moment dans ta jeune carrière de prof où tu t’es dit: «Peut-être que je ne les mérite pas, ces GRANDES et LONGUES vacances? Peut-être que je serais capable de faire mon travail correctement avec deux ou trois semaines l’été, comme tout le monde?»

Mais maintenant, avec l’expérience, tu sais très bien que non. On a BESOIN de ce temps.

Lis ici pourquoi je ne travaille pas pendant les vacances!

En fait, la raison pourquoi on ne devrait pas avoir à se défendre d’avoir deux mois de vacances est simple:

Tout le monde devrait avoir deux mois de vacances.

Oui, c’est exagéré. Oui, ça ne se fera sûrement jamais.

Parce que tu sais, qu’avec la vie stressante d’aujourd’hui, ça devrait être ça pour tous. Point.

Alors, cet été, et pour tout le reste de ta carrière, quand on te répondra: «Oui, mais toi, tu as deux mois de vacances!», pense à toutes les fois où toutes ces mêmes personnes t’ont dit: «Je ne la ferais jamais, ta job.

Et au lieu d’embarquer dans une conversation avec la population non-enseignante qui ne finit plus où tu donnes 73 arguments du pourquoi tu mérites tes deux mois de vacances, fais comme Matante Isa:

Bois plus de margaritas. Tu ne les entendras plus!

Cheers, la grande! Et bonnes vacances!

Écrit par: Isa Belle

Pour d’autres billets écrits par Isa Belle, clique ici!

Isa Belle

18 Comments

  1. Evelyne Perreault

    Super beau texte Isa,

    Je sais quoi faire maintenant face à la critique des autres. J’étais découragée de devoir trouver une raison…

    Bon été à toi aussi xxx

    Eve

    Envoyé par le BlackBerry Hub pour Android

    18 . Juin . 2018
    • Isa Belle

      Merci Evelyne! Bonnes vacances! xxx

      18 . Juin . 2018
    • Myriam

      Je ne veux pas peter la bulle de personne mais Noël, c’est des vacances. La semaine de relâche, c’est des vacances. L’été, c’est du chomage saisonnier pas payé.
      Et il y a plein d’autres emplois qui donnent autant, sinon plus de vacances que le nôtre… des fois, ils peuvent même…. choisir! quand ils les prennent!

      Et maintenant, je vais me faire haïr un peu: arrêtez de travailler 50 heures par semaine « parce que les élèves ont vraiment besoin de xyz » qui, finalement, si on lit un peu, a été prouvé par la recherche mainte fois à être peu efficace, ou à ne faire aucune vraie différence.
      Apprenez à dire non et gérez votre horaire différemment.
      Si le bénévolat vous fait plaisir et que vous en avez l’énergie, continuez de vous faire plaisir! Autrement, tenez-vous en à ce pour quoi vous êtes payé… c’est pas mal moins épuisant!
      Apprenez à vous détacher émotionnellement de votre travail et arrêter de prendre le poids du monde sur vos épaules. Vous n’êtes pas la seule personne dans la vie de ces élèves. Et vous n’êtes pas obligé d’y laisser votre santé pour faire une différence. Tout cela est possible dans les quarante heures par semaine pour lesquelles on nous a embauchés.
      Nous jouons un rôle dans le succès, ou l’échec, des élèves mais ne détenons pas entre nos mains le sort de leur futur.
      « J’ai fait ma part, tout ce que je pouvais dans les conditions qu’on m’a données » est une façon de faire tout à fait acceptable même si faire plus pourrait donner des résultats différents.

      24 . Juin . 2018
      • Isa Belle

        Chère Myriam, si tu as bien lu mon texte, tu as compris que cette année, j’ai choisi de ne pas argumenter sur le fait que j’avais droit à ces deux mois de vacances. Toutes les choses que tu nommes, peut-être que je les fais déjà? 😉 Et j’ai quand même droit à ce congé! Hihi!

        Cheers Myriam! Et bonnes vacances! Je vais aller me préparer un autre margarita! 😜

        24 . Juin . 2018
  2. Agathe

    Moi quand on me dit ça je leur répond: »mais tu sais quand je me suis inscrite à l’université il restait de la place dans mon programme! Tu pouvais t’inscrire toi aussi!! » 😉

    20 . Juin . 2018
    • Isa Belle

      J’adore! ❤️

      20 . Juin . 2018
  3. slyberu

    Sylvain Lelièvre (qui était aussi prof de littérature au cégep, de mémoire) disait jadis dans une entrevue que c’est un mois de convalescence suivi d’un mois de vacances. Je l’ai toujours mémorisé même si j’étais alors simple élève 🙂

    Dans un autre ordre d’idée, il faut savoir que ce ne sont pas des vacances payées, les profs étant payés que 200 jours par an, répartis sur 260 une fois que tu deviens permanent…

    20 . Juin . 2018
    • Isa Belle

      Mon truc des dernières années? Partir une semaine au début des vacances. Ça me permet vraiment de décrocher! ☺️

      20 . Juin . 2018
  4. Leon Lachance

    C’est un choix ,personnel , pour les autres ils ont qu’a l’essayer

    22 . Juin . 2018
    • Isa Belle

      Oh oui!

      22 . Juin . 2018
  5. gl000001

    8 semaines de vacances n’est pas exagéré. Tout le monde a ça en Allemagne et la France n’est pas loin d’en avoir autant.

    23 . Juin . 2018
  6. oth67

    Et puis les râleurs n’ont qu’à nous remplacer rien qu’une matinée, après, la discussion ne sera plus la même…

    Bonne continuation pour les margaritas !

    04 . Août . 2018
    • Isa Belle

      Merci!

      07 . Août . 2018
  7. La fameuse semaine de rencontre de parents pour les bulletins

    […] veux savoir ce que les profs pensent de ce genre de commentaires? Lis « Oui, mais tu as deux mois de vacances! […]

    18 . Nov . 2018
  8. Je suis prof et je ne travaillerai pas pendant les vacances

    […] Tu veux savoir quoi répondre aux gens qui te disent: »Oui, mais toi, tu as deux mois de … […]

    19 . Déc . 2018
  9. Marlène

    Ishhh 48 heures? On est embauché pour 32 heures ma belle. C’est dans la convention collective….

    31 . Déc . 2018
    • Isa Belle

      Oh que oui! Et c’est ce que je fais aussi! J’essaie chaque semaine de m’en tenir à mon 32 heures. Suis ma page Facebook! On se donne de petits défis chaque semaine depuis septembre pour y arriver. 😉

      31 . Déc . 2018
  10. La fameuse semaine de rencontre de parents pour les bulletins – IsaProfEtc

    […] veux savoir ce que les profs pensent de ce genre de commentaires? Lis « Oui, mais tu as deux mois de […]

    10 . Mar . 2019

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *