Blogue, La prof (extra)ordinaire, P'tite vie de prof, Prof etc / 2019-02-07

La maternelle à 4 ans?

Récemment, un texte a fait grandement réagir sur les réseaux sociaux. Une éducatrice en CPE criait haut et fort NON en réponse à la fameuse question : Devrait-il avoir des maternelles 4 ans pour tous?

Voici le texte en question sur le blogue Ma famille, mon chaos.

En tant qu’enseignante au préscolaire 5 ans, je te propose ma réflexion, bien humblement.

J’enseigne au préscolaire 5 ans depuis les cinq dernières années. Des classes dites régulières. Dans 3 de ces classes, des élèves aux besoins particuliers étaient intégrés. Dans notre jargon, on parle de côte 34, 50, 99. Si tu préfères, de trouble du langage, du trouble du spectre de l’autisme, troubles anxieux, déficience  intellectuelle ou trouble non-spécifique.

Auparavant, j’ai enseigné au préscolaire 4 ans pour les enfants à besoins particuliers. Et avant ça, j’ai enseigné en adaptation scolaire (langage, autisme, déficience et soutien personnel). Bref, ça fait le tour de mon parcours professionnel.

kids-2835430_1920

Alors, oui ou non, les maternelles 4 ans?

Ouf, pas évident. Il faut d’abord savoir que je suis une enseignante un peu out of the box. Je privilégie l’apprentissage par le jeu, la manipulation, les interactions et les vraies situations. 

Chaque année, j’accueille des enfants à des années-lumières les uns des autres au niveau de leur préparation. En tant qu’enseignante, je ne m’attends pas à ce que les enfants sachent leurs lettres et leurs chiffres en septembre. C’est mon mandat de leur faire découvrir le plaisir des sons, de jeter les bases du plaisir de lire. Ça me jette par terre quand j’entends un élève dire, à la vue du livre Raconte-moi les sons, « Ah oui, je l’avais ce livre à garderie! » Quoi? Tu aurais dû jouer aux poupées et t’amuser dehors. Pas tracer des lettres!

Les élèves ont des lacunes à leur arrivée : des grandes difficultés motrices. Ils ont un faible tonus, une faible coordination. Ils n’arrivent pas tous à se tenir en équilibre, à faire des sauts de grenouille. Au niveau de la motricité fine, c’est parfois la catastrophe : manipuler de la pâte à modeler, des ciseaux ou de la colle adéquatement est une mission impossible pour beaucoup d’entre eux.

apprentice-1694970_1920

Certains enfants ne savent pas jouer! Manipuler des figurines, jouer à faire semblant. Je dois leur apprendre. Être autonome pour se vêtir, se chausser, transporter son propre sac* est un gros défi pour plusieurs. À qui la faute? Les tablettes? Les horaires de fous? Les parents? Les CPE? Il ne peut y avoir qu’un seul coupable!

* De grâce, chers parents, laissez votre enfant être autonome et transporter ses choses! Je tombe par terre quand je vais chercher mes filles au service de garde de leur école et que je vois les parents chargés des sacs et des boîtes à lunchs. Je suis la méchante mère qui demande à ses enfants de transporter leurs choses. Et elles doivent les entrer dans la maison et vider leur boîte à lunch. Pour votre info : 1ere et 4e année du primaire.

Toi, tes enfants?

Mes enfants ont fréquenté un milieu de garde familial. Pas de projet éducatif, pas de cahier, pas de papier crayon. Elles ont joué, bricolé, chanté, dansé, joué dehors en masse. Elles ont appris.

children-3698745_1920

Mon conjoint et moi, on a (et on le fait toujours) joué, bricolé, joué dehors, chanté et dansé avec nos enfants. On les a inscrites à l’heure du conte à la bibliothèque et on leur a lu une histoire chaque soir (parfois 2 ou 3). On a cuisiné, jardiné, on a fait l’épicerie avec elles. On a visité des musées, des sentiers en forêt. On a fait de notre mieux.

Nos enfants avaient hâte d’aller à la grande école. Elles avaient soif d’apprendre. Elles étaient prêtes et elles y vivent des belles réussites depuis le premier jour. Tout va sur des roulettes.

Alors, c’est oui ou c’est non?

Dans ces circonstances, je dis NON, aucun besoin de maternelle à 4 ans. Laissons aux enfants le temps d’être des enfants. Laissons-les jouer. Laissons-les libres de tout horaire strict. Laissons-les découvrir par le jeu. Soyons présents et à l’écoute.

Toutefois, le portrait peut s’avérer très différent. Certains enfants évoluent dans des milieux plus difficiles. Certains ont connu la guerre, la pauvreté, la souffrance. Certains n’ont pas accès au petit bonheur au quotidien.  Alors oui, des CPE  avec des experts pour leur donner un maximum de chances d’atteindre les attentes de la première année. Des petits groupes. Pas d’horaire rigide, du temps  de jeu, du temps de repos et du temps dehors. Mais on peut aussi retrouver ces conditions dans des classes de maternelles 4 ans bien adaptées.

Est-ce que ça doit passer par l’école? Est-ce que ça doit passer par le CPE? Je ne peux répondre seule à cette question. Il faut une réflexion de société, une vraie. Pas un débat tape à l’œil. Il faut ce qui est le mieux pour les enfants.

children-500069_1920

Il faut les laisser être des enfants, et ce, peu importe où.

Écrit par: La prof (extra)ordinaire

prof extra ordi

Pour lire d’autres billets de La prof (extra)ordinaire, clique ici!

Isa Belle

4 Comments

  1. Josée Laroche

    Quelle belle réflexion! Je suis 100 % d’accord avec toi. J’ai enseigné de 1983 à 2018. J’ai eu 5 enfants qui ont fréquenté les garderies en milieu familial, les CPE et qui ont connu, pour mes trois premiers, la nounou à la maison. J’ai maintenant 8 petits enfants de 3 mois à 10 ans et l’important chez nos enfants de la petite enfance c’est le jeu! La découverte de notre monde et de leur environnement doit se faire par des activités ludiques. L’article met très bien en lumière les activités importantes. Je vous félicite! J’espère que nos dirigeants et nos élus gouvernementaux seront bien y réfléchir!

    07 . Fév . 2019
  2. Suzanne Leclerc

    Quel bel article ! Tout à fait juste, il faut une réflexion vrai… un choix de société. J’habite en Ontario. Nous avons les maternelles 3-4 ans à temps plein. Les classes sont pleines car avec le programme PAJE, on peut aller jusqu’à près de 30 élèves par classes avec une enseignante et une éducatrice travaillant ensemble. J’avoue que pour moi, c’est trop bruyant pour les enfants mêmes si les locaux sont grands !
    J’ai vécu au Québec ! Mes enfants sont allés dans les CPE. J’ai aimé cela car les ratios étaient plus petits. Ils avaient chacun leur local et allait beaucoup jouer dehors. Maintenant, je suis une enseignante qui se dirige vers sa retraite. Je suis grand-maman ! Mes petits enfants vont à mon école. Il y a une équipe extraordinaire, donc, rien n’est parfait. Chaque parent doit s’assurer de faire le bon choix pour son enfant.

    08 . Fév . 2019
  3. L’école à québécoise!

    […] À lire: La maternelle à 4 ans? […]

    07 . Mar . 2019
  4. L’école à québécoise! – IsaProfEtc

    […] À lire: La maternelle à 4 ans? […]

    08 . Mar . 2019

Laisser un commentaire