Activités pour prof un peu paresseux, Blogue, Faits au Québec!, Isa Belle, littérature jeunesse, Prof etc / 2019-05-02

Parler d’autisme en classe avec l’album «Clovis est toujours tout nu»

Quand j’ai vu le nouvel album de Guylaine Guay, illustré par Orbie, aux Éditions La Bagnole, je suis tombée en amour!

Je furetais sur Instagram (Lire ici: Je perdais mon temps consciemment sur les réseaux sociaux…) et j’ai vu passer une photo de l’album, quelques jours avant sa sortie, sur la page de l’auteure. Tu peux d’ailleurs suivre Guylaine Guay ici!

Je ne l’avais pas lu. Je n’avais vu qu’une image. Mais je savais qu’il fallait ABSOLUMENT que je lise cet album en classe et que je l’accompagne d’une fiche pédagogique.

En anglais, on appelle ça «Love at first sight»? Le coup de foudre, quoi! Tsé, la p’tite voix qui te parle et qui te dit: «Achète ça! Ça va juste être extraordinaire!”?

Oui! Tu la connais aussi, hein? Pour une fois qu’elle ne me disait pas d’acheter un autre sac à mains d’un créateur québécois! Elle me le dit souvent! Une chance que mon portefeuille me ramène à l’ordre! Yé sérieux en titi, lui!

J’ai commandé «Clovis est tout nu» sur les zinternets quelques jours après sa sortie et j’ai dû attendre un gros deux semaines pour le recevoir car le magasin n’en avait déjà plus!

Pour d’autres activités avec la littérature jeunesse, clique ici!

Créer de l’attente et de la curiosité

J’étais tellement contente de l’avoir enfin reçu que j’ai apporté l’album en classe dès le lendemain.

D’habitude, quand je prépare une nouvelle activité avec un album jeunesse, je cache celui-ci jusqu’à la lecture pour garder la surprise.

Cette fois-ci, j’ai décidé de faire le contraire. Sans rien dire, j’ai laissé traîner «Clovis est toujours tout nu», à la vue de tous, sur mon bureau.

La réaction des élèves n’a pas su tarder! Ça a commencé par des chuchotements…

«Madame Isabelle a un livre avec un garçon tout nu sur son bureau!»

«Hein? TOUT, tout nu?»

«Oui! On voit même son… pénis!»

Tout à coup, plein d’élèves se trouvaient des raisons pour passer près de mon bureau et me poser des questions.

Ça s’est vite transformé en rires gênés! Ah! Ce que ça peut faire comme effet la nudité dans une classe de 6e année…

«OH! Non!»

«Il est tout nu pour vrai!»

«Ah! On voit son pénis! Beurk!»

Et c’est là que je suis intervenue, en riant: «Bien oui! Il est nu! C’est écrit sur le livre qu’il est tout nu. Tu n’es jamais tout nu, toi? Tu n’as jamais vu de pénis?» en leur montrant le livre bien comme il faut, pour être certaine qu’ils le voient tous très bien!

Rires généralisés dans la classe. Ma réaction un peu comique a vite dédramatisé la situation. Je leur ai alors annoncé qu’on lirait l’album la semaine suivante.

Ils avaient bien hâte! Même si on voyait un pénis! Beurk, hein? 😉

Un moment magique en classe

Lire «Clovis est toujours tout nu» m’a permis de passer de beaux moments avec mes élèves.

Nous avons commencé par discuter de ce qu’est le trouble du spectre de l’autisme. Nous avons parlé comment les caractéristiques peuvent souvent être très différentes d’une personne à l’autre.

Certains sont comme Clovis dans le livre et ne parlent pas (ou presque). D’autres sont capables de communiquer, ou en connaissent plus que la majorité de la population sur un sujet en particulier. Il y a autant d’exemples qu’il y a de personnes autistes.

Un de mes petits humains cette année est autiste. Il a bien voulu que j’en parle à la classe avant la lecture. Cela a aidé les autres à comprendre combien les caractéristiques peuvent être différentes d’une personne à l’autre. Mes cocos, qui avaient accepté leur camarade comme un des leurs depuis le début de l’année, ont ainsi mieux compris toute la complexité de ce qu’est le TSA. (Et lui, il était fier d’être l’exemple. Évidement, je lui avais demandé la permission.)

À lire: Deux univers opposés dans ma classe. Un texte que j’ai écrit pour le blogue de Julie Philippon.

Le livre a été adoré de tous, élèves ET enseignante! Malgré le fait que certains étaient un peu gênés au début à cause de la nudité bien présente tout au long de l’album, les malaises se sont vite transformés en rires.

En fait, les élèves ont ri aux éclats, à presque toutes les pages! Ils ont adoré les mots de Guylaine Guay et les dessins d’Orbie. Même si ceux-ci les mettaient parfois mal à l’aise… hihi!

Une occasion d’en apprendre plus sur mes élèves

Après la lecture, les élèves avaient à remplir une fiche pédagogique, toute simple.

J’adore la simplicité dans mes activités. J’utilise les albums en classe aussi pour que mes cocos puissent se pratiquer à donner des réponses complètes. Ils doivent donc venir me montrer leur travail complété un par un et ça me permet de discuter avec eux de la qualité de leurs réponses individuellement. C’est une excellente préparation aux évaluations!

Pour d’autres activités simples, pour prof un peu paresseux, clique ici!

Dans cette fiche, j’ai mis l’accent sur deux aspects de l’histoire qui pouvaient toucher les élèves. Ils m’ont premièrement dit ce qui fait qu’eux-mêmes sont spéciaux et différents. Ensuite, ils m’ont parlé d’un objet qu’ils aimaient beaucoup quand ils avaient quand ils avaient l’âge de Clovis.

Voici la fiche que j’ai réalisée avec l’outil Edigo! Tu peux cliquer sur le lien en dessous pour accéder au document.

 

Tu as remarqué le zébré bleu de l’arrière-plan?

Clique sur le lien pour obtenir la fiche: clovisesttoujourstoutnuisaprofetc

 

On a terminé l’activité en coloriant ce magnifique mandala dessiné par Joëlle Mercier, que tu peux retrouver gratuitement sur son site internet, Les créations Joëlle Mercier.

Aborder la différence en classe

C’est tellement important de parler de différences avec nos élèves.

Et avec de beaux albums comme celui de Guylaine Guay, c’est tellement facile!

En fait, les moments que j’ai vécus avec mes petits humains grâce à Clovis ont été tout simplement magiques!

Clique ici pour une autre activité avec un album jeunesse qui parle de différence!

Écrit par: Isa Belle

Pour d’autres billets écrits par Isa Belle, clique ici!

admin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *