Isa Belle, P'tite vie de prof, Prof etc / 2019-10-20

Prof: Ma main sur ton épaule

Ça fait quelques semaines que tu es mon élève.

Et déjà, je me suis attaché à toi.

Mais c’est comme ça tout le temps, et avec toute l’expérience que j’ai maintenant dans mon grand baluchon de prof, je sais que ça arrive toujours.

C’est quoi, être prof? Lis ceci pour le savoir!

Je commence à te connaître pas pire pantoute. Avec tes craintes et tes espoirs. Tes forces et tes faiblesses. Ton humour, ta timidité. Tu m’as peut-être même déjà parlé de ta vie extérieure. De tes succès. De tes échecs. D’une épreuve que tu trouves particulièrement difficile présentement.

Je te vois en classe. Je te surveille. Être heureux. Des fois, l’être moins. Tu sais, j’ai une façon bien silencieuse de te rappeler que je suis là, dans les bons et les mauvais coups.

Un peu de magie pour t’aider

J’ai un secret: je suis un peu magicienne. Je fais de la magie toute douce, bienveillante et enveloppante. Qui se passe juste entre toi et moi. Mieux on se connaît et mieux elle fonctionne.

Une classe, c’est comme une caravane! Une méga-caravane! Clique ici pour en savoir plus!

Si je te vois dans la lune pendant une partie importante d’une leçon, je glisse ma main sur ton épaule pour te faire signe discrètement. Tu ne t’en rends pas compte mais tout à coup, tes yeux s’allument et ton visage se tourne vers moi.

Lorsque tu es un peu excité pendant un travail d’équipe et que ta voix porte un peu trop, je dépose ma main sur ton épaule en circulant entre les tables. Souvent, tu n’as même pas besoin de me regarder et ta voix devient plus douce. C’est avec un sourire que je me déplace vers l’autre équipe.

Parfois, quand j’ai malheureusement dû te remettre un peu à l’ordre, je mets ma main sur ton épaule pour te montrer que maintenant c’est terminé: je ne suis plus fâchée et j’ai confiance en toi. Tu as compris ton erreur et je suis convaincue que tu feras des efforts pour que la situation ne se répète pas. Tu retournes alors en classe soulagé et motivé.

Des pouvoirs puissants

Tandis que tu fais un exercice, je vois que tu as travaillé tellement fort que tu comprends maintenant la notion que j’ai voulue t’enseigner. En mettant ma main sur ton épaule je t’envoie de la poussière de fierté lumineuse en te disant combien je suis heureuse de tes efforts. Le sourire qui illumine alors ton visage est la preuve que ma magie a bien fonctionné.

Souvent, pendant une évaluation, je te sens te crisper sous l’anxiété. Je vois un immense nuage au-dessus de ta tête t’empêcher d’avancer. Quand je dépose alors ma main sur ton épaule, je sens soudain celle-ci s’affaisser et dans un grand soupir, tu chasses le grand nuage gris. C’est comme si ton corps et ton cerveau attendaient que quelqu’un reconnaisse leur agitation pour enfin s’en débarrasser.

Mais parfois, je dois user d’un enchantement plus complexe. Tu me racontes tes craintes ou tes angoisses; c’est sur mon épaule que tes larmes ont décidé de s’écouler. Dans ce temps-là, ce sont mes bras qui se retrouvent autour de ton petit corps tremblant.

Va lire d’autres billets sur TA p’tite vie de prof!

 J’essaie de trouver les mots justes pour t’apaiser. Parfois, je verse quelques larmes avec toi. Souvent, je me sens impuissante face à ta tristesse, car je sais que toute la magie du monde ne pourrait l’effacer complètement. J’espère seulement que j’ai pu adoucir la souffrance de ton cœur pour un petit moment.

TA main sur SON épaule

Je sais que ma magie t’aide un peu. Des fois plus que d’autres. 

C’est aussi ma job, de te prêter main forte, de te réconforter, de t’aider du mieux que je peux à réussir. Et je le fais de bon cœur.

Une main sur une épaule, c’est si simple! Mais la chaleur humaine a un pouvoir exponentiel.

Un pouvoir de compassion, d’empathie, de compréhension.

Même si tu ne le comprends pas encore à 100%, j’espère t’avoir laissé quelques étoiles de bonté d’ici la fin juin.

Afin que toi aussi tu deviennes magique. 

Et qu’un jour, tu déposes TA main sur SON épaule.

Écrit par: Isa Belle

Pour d’autres billets écrits par Isa Belle, clique ici!

 

admin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *